NON A LA CENTRALE DU LARIVOT

Partagez ce contenu
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Share on LinkedIn
Linkedin

Guyane Écologie a besoin de nous !

Il se joue actuellement en Guyane française un projet d’un autre âge : celui de la construction d’une centrale thermique sur une zone de mangrove. Pourtant, la Guyane réunit toutes les conditions pour le développement d’infrastructures permettant la production d’une électricité sûre, propre, économique et pourvoyeuse d’emplois : l’Université de Guyane forme tous les ans des ingénieur.e.s et technicien.ne.s du solaire, le climat est favorable aux énergies renouvelables, les objectifs de préservation de la biodiversité, etc. Rien ne trouve grâce aux yeux de l’État français et d’EDF. Au lieu de cela, ce sera une centrale qui a toutes les chances de fonctionner au fioul à moins d’1km de la mer, à proximité de la forêt amazonienne et de l’agglomération de Cayenne (150 000 habitants). Une centrale thermique de 110MW qui viendra détruire une partie de la mangrove, formidable réservoir de biodiversité. Une centrale au fioul accompagnée d’un Oléoduc de 14km pour la relier au port. Une centrale qui représente un grave danger de pollution de l’air, de l’eau et des sols, classée SEVESO seuil bas zone inondable.

NOUS SOMMES CONTRE CE PROJET RETROGRADE !

Une cagnotte en ligne a été lancée par Maïouri Nature Guyane, dans la lignée de la mobilisation contre la Montagne d’Or. Cet argent servira exclusivement à financer les recours juridiques et s’il y a un reliquat, à médiatiser ce scandale. Pour contribuer, cliquez sur le bouton ci-dessous.