La méthanisation
Partager

Qu’est ce que la méthanisation ?

La méthanisation est un procédé de dégradation de la matière organique par une flore microbiologique en l’absence d’oxygène (anaérobie). Cette dégradation produit  du biogaz (mélange de plusieurs gaz, principalement du méthane et du gaz carbonique) et un digestat éventuellement valorisable.

 

La méthanisation c’est nouveau ?

La méthanisation naturelle a été mise en évidence à la fin du XVIIIème siècle par Volta. Elle est utilisée depuis plus d’un siècle pour traiter les boues de stations d’épuration, depuis les années 1940 pour les déjections animales, depuis les années 1970 pour les effluents industriels.

La méthanisation à partir des déchets urbains a été lancée en France à Amiens en 1988. Depuis elle s’est développée dans les années 90 dans plusieurs pays d’Europe notamment en Allemagne puis dans les dernières années en Espagne, Barcelone 830kt et enfin récemment en France où on compte 6 installations (Amiens, Varennes-Jarcy, Montpellier, Calais, Lille, Fos-sur-Mer). Il existe actuellement une vingtaine de projets en France.

La méthanisation agricole se développe pour bénéficier de la valorisation matière et énergétique. Depuis peu, les centres d’enfouissement se dotent de bioréacteur pour récupérer le gaz produit

 

 

Pourquoi choisir la méthanisation ?

Les différentes règlementations  sur le traitement des déchets issus des ordures ménagères définissent une volonté de réduire l’incinération et de limiter l’enfouissement des matières valorisables contenues dans ces déchets. La méthanisation permet d’une part de réduire les déchets ultimes et d’autre part de valoriser l’énergie par la production de biogaz.

La méthanisation permet la valorisation des déchets organiques humides ou graisseux.

La faible emprise au sol des unités de traitement rend possible leur installation en milieu dense.

 

Quelle mode de méthanisation choisir ?

Les principaux paramètres pour mettre en œuvre une unité de méthanisation :

  • Le type de matière organique (particulaire ou soluble),
  • la teneur en matière sèche (solide ou liquide)
  • la maîtrise de la technicité (système extensif ou intensif).

La méthanisation sur les ordures ménagères peut être réalisée avec un tri réalisé avant (collecte séparée des biodéchets) ou après la collecte (TMB ou un autre tri) et depuis peu, directement en centre d’enfouissement, selon différents procédés pour récupérer le biogaz.

 

Le méthane, qu’est-ce que c’est?

Le méthane est présent à l’état naturel sur la Terre. C’est un hydrocarbure de la famille des alcanes. Il est produit par les organismes vivants (végétaux, animaux…) sous l’effet de la fermentation ou de la digestion. Incolore et inodore, le méthane constitue 90% du gaz naturel, troisième ressource énergétique mondiale utilisée après le pétrole et le charbon. Le méthane est le seul hydrocarbure qui puisse être obtenu par un procédé naturel. Il représente un risque pour l’environnement, car le méthane est l’un des principaux gaz à effet de serre.

 

Les installations de méthanisation comportent-elles des risques ?

Les installations sont soumises au régime d’autorisation des installations classées pour l’environnement (ICPE) et doivent dans leur demande auprès de la préfecture inclure une étude de danger justifiant le maintien des risques au niveau le plus bas possible, une étude d’impact et ses mesures d’évitement et une notice d’hygiène et de sécurité du personnel.

L’exploitant doit identifier les scénarios d’accidents majeurs et proposer des mesures pour réduire les risques en limitant par prévention d’un événement indésirable ou par diminution de la vulnérabilité des cibles potentielles.

L’arrêté de novembre 2009 modifiant le code de l’environnement renforce les mesures de précaution pour les installations de méthanisation sur ordures ménagères.

 

La méthanisation est-elle une alternative écologique ?

La meilleure alternative est celle de ne pas produire le déchet, en commençant à sa source, comme par exemple les emballages sous toutes ses formes : plastique, papier, métallique, etc …

La méthanisation permet de réduire l’enfouissement et l’incinération, de diminuer les émissions de gaz à effets de serre et des polluants et de réaliser une valorisation énergétique sans faire appel aux énergies fossiles. Le biogaz produit peut être utilisée pour  des réseaux de chaleur locaux ou transformée en électricité ou injectée dans le réseau GrDF.

 

Le point de vue d’EELV

EELV souhaite mettre fin à l’incinération, envisage une sortie progressive «en développant la méthanisation à partir de biodéchets collectés de façon séparée», et propose «de réduire l’enfouissement aux seuls déchets ultimes».