Pourquoi ?
Partager

La poursuite des tendances actuelles de production et de consommation d’énergie fait peser sur la planète des risques environnementaux et humains inacceptables. L’augmentation des émissions de gaz à effet de serre et la production d’électricité d’origine nucléaire entraînent des changements climatiques et des risques technologiques inacceptables, accumulent les pollutions et les déchets, et attisent les rivalités internationales pour la possession des réserves énergétiques. A ces effets géopolitiques et environnementaux s’ajoutent des conséquences sociales résultant de l’augmentation inévitable du prix de l’énergie basée sur des ressources en épuisement.

Ces risques rendent nécessaire et urgente la mise en œuvre d’une politique de transition énergétique. Fondée sur les trois piliers que sont la sobriété énergétique, l’efficacité énergétique et le développement des énergies renouvelables en remplacement des énergies de stock (fossiles et fissiles), cette politique impliquera en particulier une révision drastique de la politique nucléaire, source de risques majeurs, ainsi que le refus des fuites en avant productivistes comme l’exploitation des ressources dites non conventionnelles (gaz et huiles de schiste…). Contrairement aux politiques énergétiques du passé, elle sera portée par les citoyens à une échelle locale, dans le respect de la démocratie et de la solidarité.

Les objectifs et les mesures présentés s’inscrivent systématiquement dans des démarches transversales qui apportent de multiples dividendes. Ils sont partie intégrante des politiques en matière environnementale, sociale, économique, industrielle et de coopération internationale. Ils s’inscrivent également, de façon renforcée, dans la ligne des engagements de l’Union européenne en matière d’efficacité énergétique, de développement des énergies renouvelables et de réduction des émissions de gaz à effet de serre (Paquet « Climat – Energie » renforcé). Cette transition énergétique, outre ses effets environnementaux, sera soutenue par une politique industrielle et sociale cohérente élaborée avec les acteurs socio-économiques.