Méthaniseurs de Corcoué et Puceul : deux mirages pour la transition écologique

Partagez ce contenu
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Share on LinkedIn
Linkedin

Europe Écologie les Verts soutient la manifestation du 13 février à 14h au Stade de Courcoué sur Logne, organisé par les opposants du projet. Cette interpellation demande plus de démocratie autour des enjeux énergétiques et agricole, et cela est nécessaire sur notre territoire.

Avec une capacité envisagée de 600.000 T/an chacun, les deux projets en Loire-Atlantique pourraient être les plus grands à l’échelle nationale. Leurs caractériques, et pas uniquement leur taille, démontrent que l’intérêt écologique y est dévoyé et que ces projets viendront même s’opposer à la transition agricole souhaitée pour notre territoire.

En effet, ces projets :

  • renforceront la dépendance des agriculteurs et encourageront les pratiques d’élevages industriels afin de fournir les énormes volumes nécessaires au fonctionnement des méthaniseurs.
  • contribueront à mettre en compétition l’usage alimentaire et usage énergétique des surfaces cultivées ou pâturées. Si les déchets sont insuffisants, il sera en effet tentant de les remplacer par des cultures énergétiques.
  • feront exploser le trafic routier avec des conséquences sur l’environnement et un coût d’entretien des routes à charge de la collectivité.
  •  exposeront les habitants aux risques de fuites de gaz et de pollutions, la réglementation est d’ailleurs la même pour les projets de 30.000 T/an alors que ces projets sont 20 fois plus grands
  • contribueront au renchérissement du prix du foncier agricole lié à la forte demande de surface pour nourrir les méthaniseurs.

Alors que le contexte actuel de la crise sanitaire nous offre une opportunité de repenser notre modèle agricole et que les habitant.e.s de notre territoire n’ont jamais autant prisé une alimentation bio et locale, ce modèle de méthanisation enferme les agriculteurs et favorisera les pratiques industrielles.

La région ne peut s’engager dans la méthanisation sans en évaluer en amont la pertinence et encore moins se lancer dans ces projets délirants par leur gigantisme. La méthanisation, si elle a sa place dans notre région, ne peut avoir de sens que dans une logique d’économie circulaire qui n’oppose pas transition agricole et transition énergétique.

Ainsi, EELV Pays de la Loire propose :

  1. La mise en place d’un schéma départemental de la méthanisation avec une gouvernance qui associe agriculteurs et collectivités locales de tout le département, pour partager les ambitions en termes de transition énergétique et agricole sur le territoire.
  2. Une procédure de dialogue territorial en amont pour favoriser la compréhension des tenants et aboutissants des projets pour les habitants. La concertation doit notamment systématiquement mettre sur la table la question de la taille des projets.
  3. Le renforcement des connaissances et retours d’expérience sur le développement de cette technologie en France et en Europe, notamment en demandant davantage de transparence sur les données auprès du Ministère de la Transition écologique et de l’ADEME.
  4. Un cahier des charges strict pour tous les projets incluant notamment :
    • Créations de CLIS (Commission Locale d’Information et de Suivi associant les habitant.e.s, des technicien.ne.s indépendant.e.s)
    • Une obligation de suivi technique des installations, d’analyses régulières des sols et une adaptation à la météo pour l’épandage.
    • Des unités dimensionnées pour prendre en compte l’évolution probable des pratiques agricoles (produits de plus grande qualité, déchets en moins grandes quantités)
    • Une prise en compte des coûts d’entretien des routes par l’exploitant de l’unité de méthanisation, pour les projets les plus importants

Signataires

Europe Ecologie Les Verts Pays de la Loire, le Groupe Ecologiste de la Région Pays de la Loire et le Groupe écologiste et citoyen de Nantes Métropole dont :

Franck Nicolon (coprésident du groupe Ecologiste et Citoyen à la région Pays de la Loire), Mahel Coppey et Fabien Gracia (coprésident·e·s du groupe Ecologiste et Citoyen pour Nantes Métropole) , Judith Leray, Corine Guignard, Bernard Gaudin

Contacts presse :

Laurent DUBOST
courriel : laurent.dubost[@]mairie-orvault.fr

Tristan RIOM
courriel : tristan.riom[@]nantesmetropole.fr