Démantèlement de la centrale de Brennilis, les écologistes de Bretagne et Breizh a-gleiz portent un avis défavorable à la méthode proposée par EDF

Partagez ce contenu
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Share on LinkedIn
Linkedin

La commission d’enquête relative au démantèlement complet de la centrale nucléaire de Brennilis s’est achevée le 3 Janvier dernier. La Commission Locale d’Information (CLI) des Monts d’Arrée s’est réunie ce jour pour rendre un avis favorable avec réserves.

Les élu.es régionaux des groupes Les Ecologistes de Bretagne et Breizh a-gleiz tiennent à exprimer leur désaccord avec cette décision et demandent à la Présidente de la commission d’enquête de rendre un avis défavorable à la procédure proposée par EDF pour le démantèlement de la centrale de Brennilis.

Ils rappellent leur soutien à la sortie progressive et au plus rapide du nucléaire, au démantèlement des centrales et au développement d’une filière française d’excellence en la matière.

Toutefois, pour la centrale de Brennilis, après plusieurs semaines d’enquête et de réunions de la CLI, le manque d’information et de transparence est à pointer sur de nombreux sujets : les coûts de l’opération et la capacité financière de l’opérateur à y faire face, l’information de la CLI et des populations durant les travaux (en cas
d’accidents/incidents par exemple), le non engagement de l’exploitant à atteindre une absence totale de radioactivité, le fait de déconstruire jusqu’à moins 1 mètre seulement, l’état de la nappe phréatique et les menaces afférentes pour l’eau potable et les tourbières, l’état réel de la radioactivité sur le site, les déchets ou encore le suivi de la surveillance de l’environnement et de la santé des travailleurs.

Christine Prigent, conseillère régionale écologiste et membre de la CLI des Monts d’Arrée, déclare : “J’ai émis un avis défavorable car nous ne pouvons pas accepter de laisser tant de questions sans réponses. Nous savons qu’il n’y a pas de bonne solution, d’où notre volonté de sortir du nucléaire, mais la procédure proposée pour Brennilis ne nous paraît pas suffisamment solide pour garantir la protection de l’environnement et la santé des travailleurs.euses et des riverain.es.”

Les Écologistes de Bretagne et Breizh a-gleiz souhaitent la tenue d’un débat au niveau national sur la question du démantèlement des installations nucléaires, débat d’autant plus nécessaire au regard des prochaines échéances électorales et des choix actuels en matière de politique énergétique.