Affaire du siècle : l’État condamné pour inaction climatique

Partagez ce contenu
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Share on LinkedIn
Linkedin

La justice a finalement tranché : la France est condamnée à réparer les conséquences de son inaction climatique ! Cette décision est historique et crée un précédent pour la reconnaissance et la condamnation de l’inaction climatique des États.

C’est historique ! Cette décision de justice est l’aboutissement d’un long combat citoyen et associatif qui permet la reconnaissance par la justice de l’échec des gouvernements successifs à lutter contre le changement climatique. A quelques jours de la COP26 de Glasgow qui devrait réunir l’ensemble des dirigeant·es du monde entier, ce jugement crée un précédent.

L’Affaire du siècle, c’était cette pétition à 2,3 millions de signataires, pour faire pression et condamner l’État pour inaction climatique. Europe Écologie Les Verts se félicite de ce verdict, réaffirme son soutien aux actions entreprises en faveur de la justice climatique et rappelle l’urgence à agir pour préserver un environnement vivable.

Nous sommes entrés dans une décennie critique pour le climat et la planète et l’urgence de la situation impose des politiques publiques ambitieuses, loin de l’inaction et des atermoiements de ce gouvernement. La justice est l’un des leviers d’action, aux côtés de l’action politique, que mènent les élu.es écologistes quotidiennement dans les collectivités, et qu’ils entendent mener demain au niveau national,  pour protéger notre planète et notre santé, pour lutter contre les inégalités sociales qui ne font qu’une avec les inégalités environnementales.

Europe Écologie Les Verts félicite et remercie une nouvelle fois le travail des ONGs requérantes : (Notre Affaire à Tous – fondée par Marie Toussaint, députée européenne EELV -, Oxfam, Greenpeace, FNH) ainsi que les 2,3 millions de signataires de la pétition “L’Affaire du siècle”.