Un programme Énergie ambitieux pour les Régionales et Départementales 2021

Partagez ce contenu
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Share on LinkedIn
Linkedin

Une nouvelle plateforme programmatique EELV pour les Régionales et Départementales 2021 a été actée en Conseil Fédéral. Les Régions et les Départements écologistes porteront des politiques énergétiques ambitieuses qui donnent la priorité à la réduction des besoins en énergie et à leur couverture par une production d’énergie renouvelable, locale et citoyenne. Ci-dessous les principales propositions sur la Transition Énergétique.

Départements et Régions :

La sobriété énergétique avant tout

Intégrer un objectif de réduction significative de la consommation énergétique dans toutes les politiques régionales et départementales.

Rénovation thermique du bâti de la collectivité par des entreprises locales et avec des matériaux biosourcés et locaux et politiques de réduction de la consommation énergétique pour tout le bâti de la collectivité (collèges, lycées, administrations…).

Limiter de manière significative la consommation d’énergie dans les lieux publics, privés et les industries (Proposition de la Convention Citoyenne pour le Climat).

Accompagner l’évolution du numérique pour réduire ses impacts environnementaux (Proposition de la Convention Citoyenne pour le Climat).

Mettre fin à la précarité énergétique et œuvrer pour la justice énergétique

Se saisir pleinement des sujets de précarité et de justice énergétiques en élaborant des Plans départementaux de lutte contre la précarité énergétique (ex. Val-de-Marne).

Apporter les financements nécessaires aux agences locales de l’énergie et du climat pour construire un véritable service public de la rénovation énergétique.

Mettre en place au niveau régional ou départemental des dispositifs de détection, de suivi et d’accompagnement des foyers en précarité énergétique pour les aider à en sortir durablement.

Exemple : dispositifs de type Service Local d’Intervention pour la Maîtrise de l’Énergie CF 20 septembre 2020 37 généralisés par les Départements et soutenus par les Régions.

Développer des fonds sociaux d’aide aux petits travaux de maîtrise de l’énergie n’entrant pas facilement dans la rénovation énergétique afin d’avoir un impact rapide et immédiat.

Exemplarité énergétique des opérations de construction de logements (sociaux et privés).

Financer les rénovations énergétiques du bâti individuel et collectif, en intégrant des critères de revenus grâce à la mise en place d’acteurs de tiers financement.

Soutenir le développement des communautés d’énergie

Intégrer sans attendre le nouveau cadre juridique issu de la directive européenne Énergie renouvelable afin d’atteindre l’objectif de 15 % portés par les acteurs locaux (habitant.e.s et/ou collectivités) d’ici 2030 :

  • En mettant en place des conventions (bilatérales ou multilatérales) avec des collectivités (EPCI) de manière à affiner conjointement la mise en œuvre sur leur territoire ;
  • En lançant des appels à projets citoyens d’énergies renouvelables afin de leur mettre à disposition une série de dispositifs favorisant leur installation (subventions, avance remboursable…) ;
  • En mettant à disposition les terrains et les toitures du patrimoine régional et départemental.

Production, stockage et redistribution d’énergie pour et par tous (Proposition de la Convention Citoyenne pour le Climat).

Régions :

Pour une rénovation urbaine ambitieuse

Les opérations que soutiennent les Régions en matière de rénovation urbaine devront présenter un aspect environnemental majeur à haute performance énergétique, en réhabilitation ou en démolition/construction.

S’assurer de la participation des habitant.e.s dans les programmes de rénovation urbaine dans une logique de co-construction.

Faire que les agences régionales de l’énergie et du climat s’engagent dans des programmes ambitieux pour accompagner les propriétaires de bâti tertiaire (entreprises et collectivités territoriales) tombant sous l’obligation de diminution des consommations.

Accélérer sur le tiers financement pour les travaux de rénovation et faire que toutes les régions aient un opérateur pour aider à l’amélioration énergétique du bâti.

Vers une production d’énergie locale, renouvelable et autonome

Les Régions écologistes se mobiliseront sur le sujet de l’énergie et permettront aux collectivités locales de faire de même. Elles défendront une production et une distribution d’énergie adaptée aux besoins des territoires.

Chaque territoire a ses propres spécificités et ses propres contraintes. Il y a donc intérêt à tirer parti des gisements locaux (énergies marines pour les régions côtières, photovoltaïque sur toiture pour les zones urbanisées, biomasse…).

Cette politique ambitieuse peut s’accompagner de la création de fonds pour financer les projets d’énergies renouvelables et accélérer leur émergence en facilitant l’accès au capital.

Exemple : dispositif “1 € citoyen – 1 € Région” sur des projets citoyens d’énergies renouvelables.

Aider les micro-productions d’énergies renouvelables au sein des exploitations agricoles, aquacoles et forestières, afin de réduire la dépendance aux énergies fossiles et nucléaires.

Aider à structurer les filières pour utiliser ces énergies localement et accroître l’autonomie énergétique de nos territoires.

Développer les opérations d’autoconsommation collective sur l’ensemble du patrimoine de la région, ainsi que celui des bailleurs sociaux. Apporter un soutien aux opérations d’autoconsommation collective portées par les bailleurs sociaux en essayant au maximum de les coupler avec des rénovations du bâti.

Une filière bois qui dynamise les territoires forestiers

Structurer des filières régionales pour entretenir les forêts – y compris privées – et mettre en oeuvre une gestion sylvicole durable et cohérente à l’échelle du territoire, et aux impacts limités sur la biodiversité.

Soutenir le développement d’une filière bois respectueuse de la hiérarchie des usages (bois d’œuvre, bois énergie) et génératrice d’emplois.