Chantier en Baie de Saint-Brieuc : la Région doit prendre la main

Partagez ce contenu
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Share on LinkedIn
Linkedin

Communication des deux groupes issus de la liste Bretagne d’Avenir
Les Ecologistes de Bretagne
Breizh a-gleiz – autonomie, écologie, territoires


L’éolien terrestre comme maritime représente un moyen essentiel de réaliser la transition écologique et de construire l’autonomie énergétique de la Bretagne. C’est une ambition essentielle tant le changement climatique menace la vie sur Terre.

Le chantier du parc éolien en Baie de Saint-Brieuc fait l’objet d’une contestation croissante, de la part de pêcheurs et d’associations. Des inquiétudes s’expriment quant aux conséquences que le chantier pourrait avoir pour la pêche et l’environnement marin dans la baie.

La gestion centralisée du projet par l’État, interlocuteur privilégié sinon unique d’Iberdrola, n’a pas permis de conserver le consensus initial. Il s’agit d’un échec démocratique grave.

Afin de rétablir la confiance, et de permettre l’implication réelle des parties prenantes, nous souhaitons que la région Bretagne puisse jouer un rôle majeur dans la reprise du dialogue et qu’elle puisse entrer, dans sa diversité politique, au conseil d’administration d’Ailes Marines.

Nos deux groupes porteront cette proposition au Conseil régional et seront attentifs à l’évolution de la situation.

Nous revendiquons, pour les projets à venir, une approche innovante en France, celle de la délégation aux régions de la responsabilité politique et administrative des projets off-shore, avec le pouvoir réglementaire nécessaire.